blogs.fr: Blog multimédia 100% facile et gratuit

mehareesdemaryam2

Blog multimédia 100% facile et gratuit

 

BLOGS

Blog dans la catégorie :
Voyages

 

Blogs favoris

 

Statistiques

 




Signaler un contenu illicite

 

mehareesdemaryam2

Amis nomades, merci.

Le 15/06/2012

Merci pour votre passage sur mon blog. J'avais pu réaccéder à mehareesdemaryam.blogs.fr    Je voudrais relier les deux blogs.

 

Au moins, autrefois, il y avait des maisons de correction.

Le 12/06/2012

Sophiana, je ne sais pas si tu as dit cette phrase qui ne correspond pas à  du tout à ma personnalité! Tu nous fais chier avec ton autonomie d'opérette. Je t'enverrais une lettre manuscrite et ne fais pas d'histoire si je te parle comme ma mère l'aurait fait! Tu déconnes complètement : je n'emploie jamais le terme " Jésus". Je n'aime pas ce mot rose et bleu image de bonbons pourris. Tu as décidé de ne pas t'en sortir. Nous ne pouvons rien faire si tu ne tentes pas de sortir de ton apathie!

Sophiana, tu as réussi à bousiller ta mère. Tu es majeure. Il faut qu'elle soit délivrée de toi. Tu es complètement inconsciente. Patinage artistique, escalade, ski.... et j'en passe. Sophiana, j'exige ton respect. Nous étions cinq enfants : nous ne risquions pas d'avoir une série de loisirs financés par nos parents. A ton âge j'étais salariée et en première année d'université : je trouvais que c'était normal !!! Tu réagis comme si tu n'avais aucun repère. Mon père est en train de mourir et je suis débordée par les difficultés de ma famille.

Je suis lucide sur tes aptitudes mais tu es le premier cas d'autosabotage que je vois. Je n'ai plus de forces!

 

Dans la foulée du premier article d'overblog.Je ne demande que le respect,la conscience de mon amour

Le 12/06/2012

Certains lecteurs suivent la caravane depuis longtemps et ont donc lu mes propos sur Pascale ou Patagonia. Je ne peux plus accéder au premier blog de Méharées mais j'avais supprimé un grand nombre d'articles. Cette pauvre femme ignore ce qu'est facebook et la gravité de ce que l'on y écrit. Je me fous de savoir si je suis folle aux yeux de Madame Lambda mais refuse la diffamation sur ma famille. J'ai tout de suite réagi à ce que j'ai lu sur facebook. Merde, nous avons le doit de vivre!

En Afrique, les fous sont dotés de pouvoirs et ce n'est pas absurde. Le plus étrange est que Madame Lambda voulut me faire un procès alors que j'étais celle qui aurais pu envisager un procès. J'ai seulement demandé qu'elle ôte les ânneries écrites sur moi sur facebook, ce qu'elle n'a pas fait! Au point où j'en suis, je crois que ma façon de porter l'épreuve peut toucher un employeur. Ma conscience n'a rien à se reprocher sur ce point : j'ai fait le maximum et me suis écroulée, épuisée, squelettique, décidant de m'inscrire au Club Alpin !!!!!!

Je sais quelle force j'ai eu dans des épreuves atroces. Je sais que je suis allée aussi loin que possible. Une ou deux personnes m'ont dit de me protéger : je n'ai pas compris et je ne savais pas me protéger puisque j'étais nomade humanitaire. Nous avons tous été bousillés, parents et fratrie. Il serait charitable de nous respecter.

 

Où sont les pétales de roses de mon enfance ?

Le 10/06/2012

J'eusse aimé calligraphier les textes que j'entends, en provenance de Notre Dame. Mon cousin ignore que j'ai des chaussures trouées, affaire sordide que je ne peux accueillir d'un rire. Où sont les processions de mon enfance avec des pétales de rose sur la route? J'ai mal. Les catholiques font " tourner " les textes sur trois années. Je calligriphirai le texte de L'Exode. J'ai suivi un an sur l'épître aux hébreux avec une enseignante remarquable. L'évangile est synoptique : je préfère Jean (chapitre six pour La Fête Dieu ou Fête du Saint Sacrement).

Ralentissons notre pas. Quittons l'agitation. Lassitude. Sans chercher d'excuse là où il est inutile d'en présenter, j'avoue que l'église la plus proche célèbre en rite tridantin. Je suis un peu trop tombée sur le sol. Je ne trouve pas de médecin fiable. Je ne sais pas s'il en existe encore. Comment les médecins ne voient-il pas que je descends les médicaments? Pourquoi m'empêcher d'oeuvrer en recevant un salaire. Du bénévolat à en dégueuler et, en sus, tenter de résoudre ce qui arrivait à mes frères (L'un d'eux parlait de Maman chien, lorsqu'il était enfant). JE CRAQUE!

Nadège, sculpte ma tête Mater Dolorosa mais aussi Stabat Mater. Les mères ne peuvent pas craquer. Un jour où des cousins venaient me rendre visite, ils ont pris un fou rire tandis que je remettais une icône en place : " stabat mater : cela peut-être utile"!!! Vingt Trois, as-tu un train à prendre? Je ne comprends rien aux messes en soixante dix huit tours. Un jour, je décidai d'aller à la messe dans une église du coin. Pour communier, j'ai besoin d'un temps d'Adoration et je me décale pour communier en regardant un crucifix, mais ce jour n'était pas mon jour, et le prêtre me dit " avalez". Mon choc fut tel que je suis tombée sans que l'hostie ne touche le sol, ce qui s'apprenait dans mon enfance. Ma mère n'était plus en vie sinon elle en aurait fait un épisode comique, mais elle est venue me soutenir, maintenant, par L'Ave Verum Corpus de Mozart!

 

Me poser sur le sable, y puiser sérénité , accueillir le Tout dans l'apparemment rien.

Le 10/06/2012

Nous sortons de l'ombre du camion sous lequel nous nous sommes étendus, ombre salvatrice en plein soleil. Il me semble qu'en peinture elle mêle bleu et complémentaire du site ombragé. Les couleurs chantent davantage à l'aurore comme au coucher de soleil. Guy Duhard a créé des structures de soins bien qu'il soit agronome. Son association porte le nom d'une constellation très visible dans le désert, ORION, qui se traduit en tamacheq par  " Le guide, l'homme qui va devant ", indispensable pour s'orienter dans le désert.

"Un homme blanc chez les hommes bleus " est le titre de l'ouvrage de Guy Duhard. Il est vendu au profit de l'association dont l'adresse doit être sur internet via google. Ma dédicace : "Madame, Pour mieux partager le rêve et l'aventure d'Orion. Avec mon meilleur souvenir de la rencontre à L'unesco". Deux passionnés du désert se sont reconnus, le jour de la conférence de Guy Duhard à L'UNESCO. L'ouvrage comporte des photographies faites par Jean Marc Durou qui a aussi écrit sur le désert une sorte d'anthologie.

Dès que j'aurai retrouvé l'ouvrage, je vous donnerai la référence. J'erre, seule, comme Isabelle Eberhardt dans le désert sans jamais m'en lasser. J'ai planté mes racines dans le désert et je crois que Leïla a fait de même : http://nemchou.over-blog.com